Sans faire intervenir un plombier, vous pouvez vous débrouiller pour les petits travaux de réparation plomberie. A l’aide de simples méthodes apprenez comment détecter un problème de fuite d’eau via vos canalisations. L’essentiel à comprendre sur l’installation et remplacement de vos équipements plomberie sont par ailleurs disponibles sur le blog.

Utiliser un compteur dans le but de localiser la source d’une fuite

Le compteur ne ment presque jamais…Vous ne payez que ce que vous consommez. Si ce n’est pas le cas, il s’agit forcément d’une fuite.

Arrêtez le compteur pendant 12 à vingt quatre heures.

Après l’avoir fermé, notez ce qui est indiqué sur le compteur. Faites de même quand il sera réactivé. Calculez l’écart entre les deux chiffres pour connaître la quantité exacte d’eau perdue :

  • Commencez par freiner l’alimentation en eau depuis votre robinet principal localisé en aval du compteur. Attendez douze à vingt quatre heure avant de le remettre en route.
  • Muni de votre stylo et d’un bloc note, notez ce qui est indiqué sur le compteur. L’indication en m3, c’est votre consommation en eau. Impossible de louper les autres unités : hectolitres, dal et l à droite de la virgule. A bout de douze à 24 heures , notez de nouveau ce qu’il affiche et calculez l’écart pour connaître votre taux exact de fuite d’eau.
  • Reprenez votre bloc-papier et stylo ; notez ce qu’affiche le compteur après l’avoir relancé. Laissez l’eau s’écouler de votre robinet tout en surveillant votre compteur Si votre compteur continue à tourner, c’est qu’il y a forcément une fuite quelque part. Stoppez- le encore une fois et notez ce qu’il affiche en final. A l’aide de votre machine à calculer déterminez l’écart entre les deux résultats et vous connaîtrez combien d’eau avez-vous exactement perdu. Pour connaître le débit réel de fuite, il vous suffit de divisez le chiffre obtenu par 12 ou par 24 selon la durée de la coupure.
  • Une fois tous les éléments d’informations réunis : présence de fuite d’eau , débit et volume exact de perte d’eau… Vous pouvez dès lors faire le tour de toutes vos installations et robinets à problèmes pour boucher la fuite.

Marre des problèmes de fuite d’eau ? Les recommandations pratiques

Quand il s’agit d’une fuite d’eau , cela ne peut être forcément autre qu’un problème de défectuosité au niveau d’un raccord ou d’un tuyau .

  • colmatage de fuite sur tuyauterie en cuivre :

Pour colmater un tuyau en cuivre , employez un ruban adhésif spécial « autoamalgamant » ou mastic bi-composant adhésif et durcisseur.

  • Quand le raccord est responsable de la fuite :

Remplacez carrément de joint quand le problème de fuite réside au niveau d’un raccord.

  • Colmater une fuite d’eau sur un tuyau en cuivre avec du mastic :

On ne colmate pas une fuite de tuyau en cuivre sans laquer la conduite. La zone à colmater est à préparer en premier. Servez-vous d’un chiffon bien propre pour la sécher . Commencez ensuite par décaper délicatement le tuyau en cuivre sur une zone légèrement plus élargie que la fuite afin de pouvoir faciliter l’accroche du produit.

Utilisez un morceau de toile émeri fine, une laine d’acier fine ou une brosse métallique pour parfaire le polissage Commencez par scinder le mastic et modelez- le de manière à ce que vous obteniez une boule de teinte homogène et huileux . Une fois cela terminé , appliquez directement le mastic sur la conduite. La conduite fuyante a été bien astiquée . Il vous faudra maintenant y aplatir le mastic initialement malaxé et vous assurer qu’il adhère bien à celle-ci. Il vous suffit de patienter le temps nécessaire pour laisser sécher le produit et permettre un bouchage efficace de votre tuyau fuyant.

  • Les bonnes pratiques de colmatage de tuyau en Cu à l’aide d’un ruban adhésif autoamalgamant spécial

Commencez par nettoyer et par abraser le tuyau ; séchez la zone avec du chiffon ou à l’aide un sèche-cheveux. Préparez la bande autoamalgamante ; appliquez-la ensuite sur la conduite fuyante .

Une fuite d’eau au niveau du raccord a été responsable de la hausse de votre facture d’eau : Comment y remédier sans faire appel à un plombier

  • Quand votre bague en PVC est fuyante, elle est probablement défectueuse. Il vous faudra la remplacer dans ce cas . Si elle ne présente pas le moindre état de défectuosité, vous n’êtes pas obligé d’en acheter toutefois . Resserrez-la simplement ! Parfois le problème réside aussi au niveau du joint. Dans ce cas précis, il vous faudra simplement le replacer pour réparer la fuite ou bien le remplacer si c’est nécessaire.

Mastic ou ruban antifuite ? : Quelle solution de bouchage choisir pour son type de tuyauterie en Cu pour résoudre une fuite d’eau

Détecter d’où provient une fuite n’est pas aussi facile qu’il paraît dans la majorité des circonstances. Défectuosité de tuyaux suite à un choc direct, gel de tuyauterie , vice de conception , mauvaise qualité de soudage , micro-vibration, effet coup de bélier… autant de facteurs susceptibles de provoquer une fuite au niveau de votre système de tuyauterie. Un problème de fuite mineur tel qu’ un simple suintement peut être pallié simplement par l’usage d’un mastic durcisseur et d’un ruban antifuite . Un gros jet de fuite d’eau au niveau de votre tuyauterie ne pourra être pallié en revanche qu’au travers l’assemblage d’un nouveau raccord .

  • Mastic bicomposant antifuite durcisseur :

Ce produit à 2 composants séparés : adhésif et durcisseur se présente sous forme solide. Le mastic antifuite est souvent commercialisé en barres ou bien aussi en tablettes minidoses. Il vous suffit de le mouler avec les doigts pour pouvoir l’appliquer sur la zone fuyante à colmater . Le mélange homogène s’endurcit et empêche efficacement l’eau de fuir quand le colmatage est réussi. Il est utile pour réparer une fuite sur tuyau en cuivre .

  • Ruban adhésif antifuite :

Ce ruban adhésif est assez spécial et à distinguer du ruban électricien adhésif de par sa propriété autoamalgamante. Cela signifie qu’il fait corps avec votre tuyau dès qu’on l’enroule sur la zone fuyante.

tuyauterie PVC : que faire en cas de fuite

  1. Stoppez l’alimentation principale en eau : votre compteur

Le compteur est maintenant stoppé, il vous faudra ensuite vérifier au niveau de l’alimentation et faire en sortes qu’aucune eau ne réussisse à traverser votre canalisation abimée .

  1. Marquez les zones à découper pour enlever la partie défectueuse et ôtez-la du tuyau PVC

Il vous faudra en premier lieu tracer les zones de découpe de la partie abimée de votre tuyau PVC. Servez-vous d’ un marqueur pour ce faire. Utilisez ensuite une scie à guichet, une scie à métaux ou une scie égoïne pour la fractionner .

  1. Le reste des tronçons doit être poli :

L’utilisation d’un cutter, d’un papier abrasif ou d’un couteau simple est ici conseillée en alternative à celle d’un ébavureur traditionnel jugé moins efficace.

  1. Maintenant vous devez astiquer les zones de contact :

Prenez votre feuille essuie-tout, baignez- la d’alcool pour opérer le décrassage des manchons et de toutes les extrémités de la conduite sur une échelle d’environ 3 à cinq centimètres.

  1. Il est temps pour vous maintenant d’effectuer le dégivrage des surfaces de contact :

L’étape est incontournable pour garantir une bonne adhérence à la colle antifuite .

  1. Les éléments de tuyau à changer une fois groupés ; Il vous faudra les jauger

Jaugez la partie à remplacer ; soustrayez 1 cm de la longueur obtenue.

  1. Le jaugeage une fois terminé, procédez au découpage du nouveau tronçon de tuyau :

Préparez le nouveau tube , insérez- le délicatement dans les mâchoires d’un établi pliant. Tracez la longueur des zones de coupe en utilisant un stylo-feutre. Prenez votre scie à métaux, scie égoïne ou scie à guichet et puis, commencez par tronçonner le tube de remplacement. Après avoir terminé cela, décapez- en l’extrémité .

  1. Il vous faudra maintenant les unir :

Préparez votre tuyauterie à recevoir l’élément du tuyau de remplacement en écartant légèrement l’une des sections de conduite restantes. Dénouez les colliers assurant la fixation de la partie la plus courte pour l’éloigner du mur ou pour la déposer totalement par terre .

  1. Consolidez la fixation de votre tuyauterie rassemblée par encollage des surfaces de contacts :

Pour encoller les zones de contact, vous avez 2 choix : Vous collez directement sur les surfaces déglacées soit dans les manchons, ou bien par l’extremité du tube et des sections de la conduite initiale.

  1. Les manchons doivent être unis au tube :

Vous avez réussi à insérer les manchons aux extrémités de votre nouveau tube ? Il vous faudra maintenant récupérer le tube. Enfilez-le des deux côtés, de part et d’autre

réparations indispensables en plomberie

conseils pour remplacer une chasse d’eau par soi-même : les six bonnes astuces

Avant de songer au remplacement d’ une chasse d’eau, assurez-vous que le robinet d’arrivée d’eau se trouvant sur l’un des deux côtés du réservoir soit bien fermé. Tirez la chasse d’eau ensuite pour vider.

  1. Démontez votre chasse d’eau en commençant par retirer son couvercle :

Pour le démontage d’une chasse d’eau tirette, il faut la dévisser simplement. Pour démonter une vieille chasse d’eau pressoir, détachez le fil la liant au mécanisme de vidage.

  1. Maintenant pensez à vous débarrasser de l’ ancienne chasse d’eau :

Muni d’ une clef plate ou clé à molette, commencez par dévissez l’écrou raccordant le robinet d’arrivé au système de remplissage. Dévissez l’écrou en plastique assurant sa fixation pour ôter le robinet flotteur du réservoir. Le corps du mécanisme de l’ ancienne chasse d’eau doit être aussi extrait du réservoir. Faites-le en effectuant une rotation de 90 ° à l’inverse du sens de l’aiguille d’une montre.

  1. Pour réussir l’installation de votre nouvelle chasse d’eau, commencez par retirer le joint du réservoir des toilettes :

Ouvrez le réservoir des toilettes sur cuvette à commencer par dévisser les écrous et puis, retirez les vis par le haut. Soulevez le réservoir et reposez-le après l’avoir démonté . A l’aide d’une clef spéciale, enlevez le soin d’étanchéité usé en dévissant le mécanisme de fixation du réservoir.

  1. Un montage réussi d’une nouvelle chasse d’eau passe aussi par la restitution du réservoir sur la cuvette :

La céramique doit être astiquée en premier. Remontez le réservoir ensuite ! Vissez-en le fond. Faites de même avec l’écrou du système de fixation de la nouvelle chasse d’eau mais cette-fois avec une clef spéciale. Procédez maintenant à au montage du nouveau joint mousse. Une fois cela effectué, la rondelle conique doit être introduite au vis de fixation du réservoir. Le vis de fixation doit être inséré en dernier ; serrez les écrous.

  1. Robinet et flotteur doivent être restitués avant de terminer la pose de votre nouvelle chasse d’eau :

Préparez un joint à coulisser sur le pas de vis du robinet flotteur. Intégrez ensuite ce pas de vis dans son trou. Une fois cela fait , immobilisez l’écrou de fixation du flotteur et puis, montez le joint fibre dans l’écrou du robinet. En vous servant d’ une clef spéciale , vous pouvez serrer l’écrou et maintenir le robinet à la fois. .

  1. Votre toilette est maintenant prête à accueillir votre chasse d’eau neuve :

La hauteur du nouveau mécanisme de chasse doit correspondre à la taille du réservoir. Il vous faudra par la suite monter le mécanisme tout au fond du réservoir, notamment sur sa base. La fixation s’opère par rotation manuelle tournant à 1/4 de tour dans le sens de l’aiguille d’une montre.

 Résistance d’un chauffe-eau : les bonnes pratiques au nettoyage

  1. Avant de nettoyer le chauffe-eau, assurez-vous qu’il ait été entièrement désactivé

Avant de détartrer un chauffe-eau , commencez déjà par éteindre son disjoncteur général tout en détachant le fusible.

  1. Passez tout de suite à la vidange de votre chauffe-eau

Faire une vidange est nécessaire pour nettoyer un chauffe-eau électrique thermoplongée en astiquant sa cuve. L’opération n’est pas nécessaire en revanche, pour le détartrage d’un chauffe-eau à résistance thermoplongée.

  1. N’oubliez pas de désinstaller la résistance du chauffe-eau électrique après l’avoir purgé

Une fois votre vidange terminée, il vous faudra démonter la résistance. Elle est placée sous le capot de protection et fixée sur une platine que vous devrez aussi dévisser.

  1. Bravo ! vous avez récupéré la résistance, purgez- la maintenant

Pour nettoyer la résistance, servez-vous simplement d’ un détartrant commercial. Laissez seulement immerger la résistance pendant quelques heures ; astiquez à l’aide d’une brosse métallique ; rincez légèrement à l’eau chaude.

  1. Après avoir tout nettoyé , pensez à replacer la platine puis, remettez votre chauffe-eau en marche

Il suffit de remonter la platine pour le cas d’un chauffe-eau à résistance thermoplongée. Le fourreau doit être en revanche repositionné sur la résistance puis au tour de cette dernière d’être réintroduite dans la cuve, pour le cas d’un chauffe-eau électrique à résistance stéatite. Il vous faudra la remplir avant de remettre le chauffe-eau électrique en marche.